in ,

Les personnes les plus inhabituelles du monde

Un peu partout dans le monde, il existe des personnes aux histoires uniques. Leur vie ne ressemble pas à celle des autres pour certaines raisons, et parfois, elle renferme des mystères que même la science ne peut pas expliquer.Aujourd’hui, nous allons découvrir Thai Ngoc, l’homme qui ne dort jamais, Wade Washington, le bodybuilder qui souffre d’une paralysie cérébrale, Brahem Aiache, le danseur unijambiste, et bien d’autres personnes qui sont tout simplement incroyables 

 

Aujourd’hui, nous allons découvrir Thai Ngoc, l’homme qui ne dort jamais, Wade Washington, le bodybuilder qui souffre d’une paralysie cérébrale, Brahem Aiache, le danseur unijambiste, et bien d’autres personnes qui sont tout simplement incroyables

À voir aussi :

 

#1 Craig Golias

Craig Golias est une personne incroyable qui a prouvé que l’on pouvait changer son corps et sa vie, et que pour cela, il suffisait d’avoir une bonne dose de volonté. Lorsqu’il était adolescent, Craig détestait son corps filiforme et se traitait lui-même de « cure-dents ». Ce passionné de culturisme et de bodybuilding a décidé alors de se prendre en main. Pour ressembler à ces hommes musclés que l’on voit dans les magazines, Craig a débuté des séances de musculation intenses, il a aussi suivi un régime équilibré et hyperprotéiné fait de sucres lents, de glucides et de protéines en grande quantité. Aujourd’hui, et après plusieurs années d’efforts, le jeune homme a dépassé ses complexes et a réussi à devenir bodybuilder.

 Un peu plus qu’il n’en faut, cependant. A vrai dire, son corps s’est complètement métamorphosé car Craig est passé d’un corps de 68 kg à une masse de muscles de 159 kg, pour 1m91 ! Vous imaginez cela ? A cause de son gabarit, Craig ressemble maintenant à un géant, un véritable « Hulk » qui malgré sa forme physique impressionnante, se trouve incapable d’accomplir des choses simples comme nouer ses lacets ou tenir dans une cabine de douche. Aujourd’hui, Craig travaille comme coach, mais finalement, il admet qu’il ne souhaite pas rester aussi massif toute sa vie.

2 points
Upvote Downvote

#2 Thomas Beatie

Né fille, Thomas Beatie est un transexuel d’origine américaine qui a subi une ablation des seins et un traitement hormonal pour devenir un homme. Mais ce n’est pas cela le plus surprenant. En fait, Thomas est devenu le premier homme à être tombé « enceinte » !. En effet, Thomas a porté lui-même ses trois premiers enfants qu’il a eus avec sa première femme.

 Il faut dire que Thomas, né Tracy il y a 46 ans, avait gardé ses organes de reproduction féminins lorsqu’il a décidé de se transformer en homme en 2002. Néanmoins, il a décidé de stopper son traitement hormonal alors qu’il n’avait pas encore achevé sa transformation physique, et a subi une insémination artificielle pour tomber « enceinte », après avoir découvert que sa femme était stérile. C’est un magnifique secret qu’il a choisi de révéler lors de l’émission française de téléréalité Secret Story. Depuis Thomas a eu un quatrième enfant, mais cette fois c’est sa nouvelle compagne qui la porté!

1 point
Upvote Downvote

#3 Jessica Cox

Cette jeune Américaine originaire d’Arizona est une femme au destin incroyable. Née sans bras, Jessica Cox est aujourd’hui…pilote d’avion ! Qui l’aurait cru ? A sa naissance, son handicap a causé un choc chez ses parents. 

Mais très vite, Jessica a appris à tout faire avec ses pieds, comme manger, se maquiller, accomplir des tâches quotidiennes, jouer du piano, ou même conduire grâce à ses pieds, défiant ainsi son handicap au quotidien. En effet, rien n’empêchait cette jeune battante, également surfeuse et ceinture noire de taekwondo, de vivre une vie normale et indépendante et de réaliser ses ambitions, dont celle d’apprendre à conduire un avion. Eh oui ! Jessica, qui a été élue femme la plus inspirante de l'année 2012, est un bel exemple de ténacité et de volonté. Parce que rien ne l’empêchait de croire en elle, la jeune Américaine est aujourd’hui la première pilote au monde sans bras.

1 point
Upvote Downvote

#4 Shi Liliang

Ce moine chinois a un pouvoir surprenant qui défie les lois de la physique et de la nature. Il peut…courir sur l’eau ! Bien sûr, ce « super-pouvoir » n’a rien d’inné. En effet, ce passionné d’arts martiaux chinois et de films de kung-fu qui, enfant, a longtemps rêvé de faire des prouesses incroyables, s’est entraîné très fort et très longtemps pour cela, avant même de rejoindre le temple. Il lui a fallu 9 ans avant d’être capable de courir 125 mètres sur l'eau et de faire de son rêve une réalité. Pour réussir son exploit, Shi utilise des planches qui lui permettent d’assurer une flottaison pendant environ une seconde.

 Bien entendu, ce mouvement est très différent de la course sur terre ferme et très complexe car il requiert toute l’énergie pour à la fois garder l’équilibre et courir vers l'avant. Mais Shi ne sait pas que « courir sur l’eau ». Il peut également se tenir en équilibre sur deux doigts, escalader des murs, « voler dans les airs » et même « voler sur l’eau » ! Sa prouesse hors du commun n’a pas laissé indifférents les médias qui ont fait connaître au monde entier ce dont Shi Liliang était capable de faire. En revanche, si le moine s’est servi de cette médiatisation, c’est uniquement pour récolter les fonds nécessaires pour le financement de la scolarisation d’enfants défavorisés. Bravo Shi !

1 point
Upvote Downvote

#5 Wade Washington

La paralysie cérébrale n’a jamais constitué un obstacle pour Wade Washington, un culturiste qui a toujours rêvé de se muscler et de devenir un bodybuilder professionnel. Diagnostiqué à l’âge de 11 mois seulement d’une infirmité motrice cérébrale, une maladie à l’origine d’un trouble de la coordination musculaire et de la motricité, cet Américain originaire de Houston n’avait aucun espoir de mener une vie active, notamment après que les médecins aient découvert qu’il souffrait d’une grave scoliose à l'âge de 12 ans. Mais loin de vouloir abandonner, Wade a décidé de se prendre en main et de s’entraîner à la musculation et à la gymnastique, repoussant ainsi ses limites physiques. Celui qui ne devait pas vivre plus de 10 ans, selon les premiers pronostics des médecins, est âgé aujourd’hui de 45 ans et a réalisé son rêve en devenant le premier bodybuilder professionnel atteint de paralysie cérébrale et de scoliose. Wade est la preuve vivante que tout est possible quand on le veut vraiment.

0 points
Upvote Downvote

#6 Jesus Aceves

Jesus Aceves, tout comme plusieurs membres de sa famille, souffre d’hypertrichose congénitale, ou « syndrome du loup-garou », une maladie qui entraîne une pilosité excessive chez la personne qui en atteinte. Son aspect lui valait les railleries de ses camarades à l’école, et dans un cirque où il a travaillé dès l’âge de 13 ans en Grande-Bretagne, en compagnie de deux de ses cousins qui souffrent du même problème, les choses n’ont pas été faciles, puisqu’il était exposé comme phénomène de foire. 

De retour au Mexique, le jeune homme a décidé de mener sa vie comme il le pouvait, en enchaînant les petits boulots et en fondant une famille. Ses trois filles ont toutefois hérité de son problème. En dépit de son aspect physique qu’il accepte, et malgré le calvaire qu’il vit au quotidien, Jesus Aceves a néanmoins réussi à se faire connaître un peu à travers le monde, car c’est grâce à sa maladie que le Mexicain est devenu le héros d’un documentaire sorti en 2014 et intitulé Chuy, The Wolf Man oui Chuy, l’homme-loup.

0 points
Upvote Downvote

#7 Brahem Aiache

Brahem Aiache est un danseur de théâtre promis à une belle carrière. Et pourtant, il n’a qu’une jambe. Blessé lors d'un match de football, ce jeune Algérien de 31 ans qui se destinait à une carrière de footballeur professionnel, s’est fait amputer de la jambe alors qu’il était encore un enfant. Malgré cette épreuve douloureuse et plusieurs années passées à l’hôpital, Brahem en est sorti vainqueur et plus motivé que jamais. Quoiqu’avec une seule jambe, le jeune garçon s’est remis au sport, notamment la natation, avant de découvrir la danse hip-hop. Il avait 17 ans lorsqu’il a présenté son premier spectacle à Alger. 

Après cette première expérience prometteuse, Brahem a participé à «La France à un incroyable talent» puis à « Arab got talent ». Il n’a atteint que la demi-finale, mais il a conquis le public et le jury et sa prestation lui a permis d’enchaîner les spectacles et de multiplier les collaborations avec des chorégraphes de renom. Aujourd’hui, Brahem mène une belle carrière comme danseur. Evoluant sur scène, avec ou sans béquilles, le jeune homme a su captiver l’attention du public et de ses mentors grâce à cette singularité dont il a fait un atout. Grâce à son magnétisme impressionnant, son talent et sa détermination, Brahem a su prouver que le handicap ne constitue jamais un obstacle pour vivre pleinement sa passion et réussir.

0 points
Upvote Downvote

#8 Yves Mark Cery

Ce jeune mannequin américain de 23 ans, originaire de Philadelphie, est atteint depuis son plus jeune âge du vitiligo. Mais pour Yvesmark, ces taches ne sont aucunement un problème pour lui. Bien au contraire, cela représente pour le jeune homme une différence, une spécificité physique qui le rend particulier et qui le fait se sentir encore plus beau. En d’autres termes, Yvesmark accepte pleinement son vitiligo qui le distingue des autres et il dit à qui veut l’entendre qu’il fait désormais partie de lui-même, bien qu’il déclare avoir eu envie de le traiter pour le faire disparaître par le passé.

 Mais aujourd’hui, pour Yvesmark, travailler comme mannequin en posant pour de grands photographes et pour de grands magazines tout en ayant le vitiligo ne peut que le rendre fier d’être lui-même, car à travers chaque photo pour laquelle il pose, Yvesmark véhicule un message fort et veut inspirer les autres. En effet, il pousse les autres personnes qui, comme lui, ont une particularité physique, à accepter leur spécificité. Bref, un bel exemple de confiance en soi !

-1 points
Upvote Downvote

Les 7 meilleurs films de tous les temps !

Les meilleurs rappeurs de tous les temps