in

Les monstres marins légendaires

Cette fois-ci, nous allons parler de quelques légendes et histoires de créatures surprenantes, mais aussi terrifiantes qui pourraient, seulement pourraient, rôder dans les eaux de notre planète

 

. Préparez alors vos appareils-photo et mettez votre plus belle tenue de chasseur de monstres, car aujourd’hui voici les monstres marins légendaires.

À voir aussi :

 

Le Kraken


Source : Flickr

Tout d’abord , connaissez vous les cryptides ? Bah un cryptide est un animal ou une plante dont certaines personnes supposent l’existence, laquelle n’est étayée par aucune preuve scientifique.. Et l’un des mielleurs exemples de cryptides est le kraken.

Même si nous avons vu le Kraken dans toutes sortes de productions cinématographiques relatives à de nombreuses cultures et mythologies, cette créature appartient en fait à la culture scandinave. Les histoires autour de ses apparitions et de ses attaques se retrouvent toutes sur les côtes de Norvège et du Groenland. Les descriptions du Kraken diffèrent beaucoup, et sont aussi bizarres que les marins ivres qui affirment l’avoir vu. Certains disent que sa taille est celle d’une baleine bleue alors que d’autres affirment qu’il est aussi grand qu’une île entière. En revanche, presque toutes les observations le décrivent comme ressemblant à un calmar géant vivant dans les eaux glacées et profondes de la mer du Nord. Aujourd’hui encore, de nombreuses personnes sont persuadées que le Kraken existe réellement.

Le monstre du Loch Ness


Source : Wikipedia

Ce monstre la n’a plus besoin d’être présenté. Il appartient au royaume des cryptides, et c’est bien sûr l’un des monstres légendaires les plus célèbres au monde. Beaucoup d’entre vous savent déjà que le monstre vit soi-disant dans le Loch Ness, en Écosse, et qu’il a fait l’objet d’une grande controverse, puisque toute preuve de sa présence dans le lac a été démentie. En fait, la première photo prise de la créature déclencha immédiatement la fièvre de Nessie dans les années 30. Seulement, il s’avéra ensuite que cette photo était fausse ! Le problème avec le monstre du Loch Ness, c’est qu’à chaque fois qu’une preuve de son existence est démentie, 30 autres apparaissent immédiatement ! Les gens continuent à croire que le monstre du loch ness est non seulement bel et bien réel, mais qu’il est le dernier plésiosaure, et aussi qu’il vit encore de nos jours dans ce lac froid et trouble d’Écosse.

Champ, le monstre du lac Champlain


Source : Lake Champlain Region

Il est un fait certain, c’est que la popularité du monstre de Loch Ness a eu un effet très contagieux : celui de faire sortir de l’imaginaire collectif des douzaines de nouveaux monstres semblables dans différents lacs à travers le monde. Bien sûr, si vous demandez à ceux qui ont soi-disant vu ces imitations de Nessie, ils vous diront que les autochtones les décrivaient déjà dans les légendes, que les premiers colons européens écrivirent sur eux dans leurs journaux, mais aussi que de nombreux témoins dignes de confiance les avaient vus de leurs propres yeux ! Il ne tient donc qu’à vous d’adhérer à l’idée que plusieurs Plésiosaures, apparemment immortels, seraient restés piégés dans des lacs profonds partout à travers le monde, ou que peut-être, ces gens-là essaient simplement de promouvoir le tourisme dans leur région afin d’en améliorer son économie…

L’Aspidochélon ou « tortue géante »


Source : Pinterest

Cette créature possède une caractéristique très spéciale du genre de celle que les cryptozoologues aimeraient trouver dans un cryptide : différentes cultures dans différentes régions du monde qui décrivent exactement la même chose ! C’est suffisamment rare pour être souligné ! À tel point qu’une île de la mer des Caraïbes, appelée « Île de la Tortue », doit son nom au fait que les marins espagnols lui avaient donné la forme d’une tortue en la voyant de loin. Certains cryptozoologues considèrent cela comme faisant partie des preuves, affirmant que les marins ont du effectivement voir une tortue géante près de cette île. Autre chose qui renforce cette théorie, c’est la longévité des tortues des Galápagos, qui étaient les plus grandes du monde, et qui pouvaient vivre des centaines d’années. Il est donc facile à imaginer qu’une tortue, plusieurs centaines de fois plus grande, pourrait vivre des milliers de milliers d’années.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0

Les réponses aux questions les plus curieuses

Les jouets qu’il ne faut surtout pas offrir aux enfants